%PM, %10 %839 %2018 %15:%Mai

Délices d'Orient...

Tajine oriental Tajine oriental
Israël, Palestine, Jordanie, Égypte, ou encore Émirats arabes unis… le Moyen-Orient abrite quelques-unes des plus belles destinations du monde. Partir à la découverte de l’Orient, c’est embarquer pour un voyage sensoriel d’une rare intensité. Une mosaïque de couleurs, de musiques, de langues, de parfums et de saveurs, infinie et enivrante. Une exploration qui ne saurait être complète sans s’attarder un peu (beaucoup ?) sur la gastronomie si savoureuse et généreuse de cette région du globe.

 

  • Quelques basiques de la cuisine orientale :

Les épices bien sûr. Incontournables, elles ont forgée l’essence même de toute la cuisine du Moyen-Orient. Enjeu de pouvoir, levier politique, une partie de l’histoire de la région s’est construite autour du commerce fructueux de celles-ci. En tête d’affiche, on trouve le précieux safran. Surnommé l’or rouge, bien qu’il ne serve plus à proprement parler de monnaie d’échange aujourd’hui, il reste l’épice la plus chère du monde. Son parfum délicat est sans conteste l’emblème de la gastronomie levantine. A cela s’ajoute d’autres immanquables tels que le cumin et le curcuma.

 

Autre élément indispensable de la cuisine orientale : les herbes fraiches. Elles viennent réhausser les saveurs délicates des plats et apporter de jolies touches de couleurs à des mets qui se mangent souvent d’abord avec les yeux. En tête de liste on citera, la coriandre, le persil, la menthe ou la ciboule.

 

Viennent ensuite les fruits. Souvent servis secs ; abricots, dattes, figues, ou encore pruneaux apportent un contraste sucré à des plats de viande traditionnellement accompagnés de céréales ou légumineuses (semoule, boulgour, lentilles, pois chiche, fèves…).

 

Enfin un tour d’horizon (parcellaire) des essentiels de la cuisine orientale ne pourrait s’achever sans un petit laïus sur les desserts. Variés, parfumés et … généreux en calories, ils font la part belle à d’autres produits phare que sont le miel, les amandes, les cacahuètes ou les pistaches.

 

  • Dans le vif du sujet, focus sur trois gastronomies :

L’Israël

D’une manière générale, on distingue deux grandes cuisines en Israël, la cuisine juive d’Europe centrale et la cuisine juive orientale. La cuisine israélienne est composée de spécialités et mets typiques qui ont traversé les siècles. Parmi les spécialités du pays : la shakshuka (plat populaire d’origine séfarade à base de poivrons), le chamenet zaatar (du fromage blanc étalé dans une assiette, saupoudrée de zaatar…), le falafel (emblème de l’Israël), le houmous (qu’on ne présente plus) et le Borekas (un chausson feuilleté parsemé de graines de sésame).

 

La Jordanie

La cuisine jordanienne est à la fois savoureuse et colorée. Influencée par ses voisins, notamment, la Turquie et le Liban, l’alimentation de base est le fameux pain arabe (pita ou khobz). Pour les entrées froides ou chaudes, les mezze offrent une large variété de choix. Traditionnellement, le mouton (ou agneau) et le poulet sont servis sous forme de brochettes à l’instar des chich Kebab. Dans les pâtisseries, les ma’amouls (sablés fourrés aux noix, pistaches ou dattes), les barazeks (sablés parsemés de graines de sésame sur fond d’éclats de pistaches) sont incontournables. Parmi les spécialités du pays on citera le Kefta (viande de bœuf ou de mouton hachée, mélangée à des oignons et du persil), ou le fasuliya (haricots verts en sauce).

 

L’Égypte

La cuisine égyptienne a tout pour séduire les plus fins gourmets avec ses nombreuses spécialités. Mélange d’influences méditerranéennes (grecques, syro-libanaises et turques), on retrouve bien sur le poulet et le mouton, comme souvent au moyen Orient, à l’honneur dans la cuisine égyptienne. Parmi les plats à ne pas manquer : le Bamiah (cornes grecques cuites à la sauce tomate), la Dolma (feuilles de vignes farcies), les Coussa (courgettes farcies), le Kalaoui (rognons grillés), le Tahina (pâte de sésame parfumée au citron), ou encore le Babaghanouss (aubergine écrasée avec l’huile, vinaigre et tahina).

 

Au final même si la gastronomie orientale possède d’indéniables bases communes, chaque pays possède ses propres spécialités, ses variantes, ses adaptations. Parfois différentes entre le nord et le sud du même pays.

On aurait pu citer bien d’autres mets à ceux évoqués plus haut ; le taboulé au Liban, le pain manakish en Palestine, les fatayers en Syrie ou le encore machboos aux Emirats… mais une vie n’y suffirait pas. Et puis la meilleure façon de découvrir toute cette variété c’est encore de s’y rendre !

 

Alors si la lecture de cet article vous a donné l’eau à la bouche, n’attendez plus pour découvrir tous nos voyages au Moyen-Orient

Et bon appétit !

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 1

Billets récents

  • Le dhow ou le voyage au gré du vent… +

    Le dhow ou le voyage au gré du vent… Voilier traditionnel arabe, le boutre est une embarcation de bois En savoir plus
  • Oman, le pays des mille et un parfums… +

    Oman, le pays des mille et un parfums… Terre de légende, Oman recèle un artisanat raffiné, hérité de En savoir plus
  • Exposition : Reines d'Égypte +

    Exposition : Reines d'Égypte Le Musée Pointe-à-Callière à Montréal rend hommage aux Reines d’Égypte En savoir plus
  • Délices d'Orient... +

    Délices d'Orient... Partir à la découverte de l’Orient, c’est embarquer pour un En savoir plus
  • Yannick Nézet-Seguin et l’Orchestre Métropolitain : une première tournée évènement en Europe. +

    Yannick Nézet-Seguin et l’Orchestre Métropolitain : une première tournée évènement en Europe. Une première tournée évènement en Europe du 26 décembre au En savoir plus
  • 1

Recherchez sur le blog

Rejoignez-nous

514-789-2446
2170 rue Crescent
Montréal, Québec H3G 2B8

Un service client à votre écoute 7j/7j

 

 logo visalogo mastercardlogo interac

 

Une Question ?

Please type your full name.

Invalid email address.

Invalid Input